Programme-09-11decembre-b

Email

Édition 2009 « Minorités, citoyenneté et politique » – Prochain événement :

TITRE

Organisé par Esther Benbassa, directrice d’études à l’École pratique des hautes études (Sorbonne)
et Katherine Fleming, professeur à New York University et directrice de l’antenne de l’Institut Remarque de NYU à l’École normale supérieure,
avec
la collaboration de Jean-Christophe Attias, directeur d’études à l’EPHE.

Toutes les communications seront simultanément traduites du français à l’anglais et de l’anglais au français.
Toutes les participations sont confirmées, à l’exception de celles qui sont suivies d’un *.

Lieu : École Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris, salle Dussane

Pour consulter les résumés des communications, cliquer ici
Pour consulter les biobibliographies des intervenants, cliquer ici

THE PROGRAM IN ENGLISH

11 décembre 2009

Matin

Présidente : Katherine Fleming (NYU)

  • 9h-9h30 : Ouverture : Yazid Sabeg, commissaire à la Diversité et à l’Égalité des chances

  • 9h30-11h : La place des minorités dans la politique américaine

Adam Green (Université de Chicago)
Les politiques raciales aux États-Unis

John A. Garcia (Université d’Arizona)
Les Latinos et le système politique américain : affirmation et identification de leur influence politique et de leur contribution au XXIe siècle

Don T. Nakanishi (UCLA)
L’impact croissant des Asiatiques américains du Pacifique sur la politique américaine

Témoignage

William D. Burns, ancien directeur-adjoint de la campagne de Barack Obama pour l’élection au Congrès (en 2000), actuellement membre de la Chambre des représentants de l’Illinois.

  • 11h-11h30 : Pause café

  • 11h30-13h30 : Droits civiques des minorités et politique en Europe

Lionel Arnaud (Université Rennes I)
De la nouvelle citoyenneté à une citoyenneté  » urbaine  » : réinvention ou détournement ?

Christophe Bertossi (IFRI)
Citoyenneté, modèles nationaux et crise d’intégration : les nouvelles croisades morales en France, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas

Jérôme Valluy (Université Paris I)
Des politiques xénophobes au nationalisme d’État

Éric Marlière (IDS/CESDIP)
Minorités et  » jeunes de cité  » : de la résistance à la conquête du pouvoir local

Après-midi

Président : Michel Kokoreff (Université Nancy II)

  • 15h-17h30 : La diversité en politique en Europe

Marco Martiniello (FRS-FNRS/CEDEM, Université de Liège)
Les enjeux de la représentation des minorités ethniques et immigrées en Europe : peut-on tirer des leçons de l’expérience américaine ?

Abdulkader Sinno (Université d’Indiana)
Opportunités et risques dans la représentation des élus musulmans occidentaux

Vincent Geisser (IREMAM-CNRS/CIEMI)
La production républicaine d’une  » minorité musulmane  » : le paradoxe français (1989-2009)

Georges Sidéris (Université Paris-Sorbonne)
Les gays en politique : une minorité de la marge à l’intégration

Éric Keslassy (Université Paris VII/ENSTA)
De la place des minorités visibles dans la politique française

  • 17h30-18h : Pause café
  • 18h-19h30

Témoignages

Christophe Adji Ahoudian, adjoint au maire du XIXe arrondissement de Paris en charge de la jeunesse
Christophe Caresche, député de Paris, responsable diversité au PS
Madi Seydi, conseillère nationale du CDR, porte-parole des jeunes de l’UMP
Félix Wu, candidat indépendant aux élections municipales du XIIIe arrondissement de Paris

Clôture de la journée : Hamou Bouakkaz, conseiller de Paris, adjoint au Maire de Paris, chargé de la démocratie locale et de la vie associative


12 décembre 2009

Matin

Président : Jean-Christophe Attias (EPHE-Sorbonne)

  • 9h30-11h15 : Comment les minorités appréhendent-elles le politique ?

Vincent Tiberj (Sciences Po, Paris)
Ce que la gauche veut dire ? Processus d’intégration et explications des alignements politiques des  » nouveaux Français « 

Ahmed Boubeker (Université Paul-Verlaine, Metz)
Le patrimoine des luttes politiques des héritiers de l’immigration maghrébine

Témoignages

Leyla Arslan, conseillère déléguée à la mairie de l’Île-Saint-Denis (93)
Fayçal Douhane, président de l’association La France est en nous et membre du Conseil national du PS
Mam’s Yaffa, candidat indépendant aux élections législatives du XVIIIe arrondissement de Paris

  • 11h15-11h45: Pause café
  • 11h45-13h45 : Les femmes issues des minorités en politique

Kerry L. Haynie (Université de Duke)
Désormais visibles, mais toujours dans l’ombre : les femmes afro-américaines dans la politique américaine

Nacira Guénif-Souilamas (EHESS/Université Paris XIII)
Politiques invisibles des minorités : dits et non-dits sur le genre, l’ethnicité et la race en France

Témoignages

Aminata Boune, tête de liste UMP aux élections municipales, à Montreuil, en 2007
Fadila Mehal, présidente des Mariannes de la diversité

Après-midi

Présidente : Esther Benbassa (EPHE-Sorbonne)

  • 15h30-16h30 : Obama élu, peut-on transposer le modèle américain en France ?

James Cohen (Université Paris VIII)
Les minorités ethnoraciales en politique en France et aux États-Unis : comparer deux trajectoires historiques ?

Rahsaan Maxwell (Université du Massachusetts, Amherst)
Des évolutions positivement diverses: grandes tendances chez les immigrants non blancs dans la vie politique britannique depuis 1945.

  • 16h30-17h : Pause café
  • 17h-19h30 : Conclusions : Comment faire bouger les choses en France pour une meilleure représentation des minorités en politique ?

Lynda Asmani, conseillère UMP de Paris
Emir Deniz, membre du conseil national du Parti socialiste et conseiller municipal de la ville d’Hagondage (57)
Lucien Fontaine, maire-adjoint d’Amiens (80)
George Pau-Langevin, députée PS de Paris
Laurence Méhaignerie, coauteur du rapport  » Les oubliés de l’égalité des chances  »
Claire Villiers, vice-présidente du Conseil régional d’Île-de-France

Discours de clôture : Christiane Taubira, députée de Guyane

  • 20h : Concert de musique chaâbi avec Hafidh Djemai et sa formation

« Originaire de Bedjaia, première ville portuaire de la Kabylie, Hafidh Djemai perpétue le chaâbi (populaire), un genre musical né dans les années 1920 à Alger, et qui s’est établi juste avant-guerre à Paris, dans le milieu des ouvriers algériens. En France, le chaâbi est même devenu un chant d’exil, dont le maître fut Dahmane El Harrachi, l’auteur compositeur de la célèbre chanson  » Ya rayah  » (Le partant), écrite dans un bar à Paris en 1973, à l’occasion de la série de crimes racistes due à la crise pétrolière. Aujourd’hui, Hafid Djemai tente d’innover en introduisant dans son répertoire des éléments du chant gnawi (musique des noirs du Maghreb) et du folklore kabyle. » (Niddam Abdi)

Avec le soutien de

mairie_de_paris
USAmbassy

En partenariat avec

Print This Page Envoyez à un ami