Règlement du concours littéraire
parrainé par le Rectorat de Paris
dans le cadre de la semaine

« LE PARI(S) DU VIVRE ENSEMBLE »
(19-26 mars 2006)


- Concours ouvert aux classes de premières et terminales de l’Académie de Paris, proposé aux élèves depuis début octobre 2005. Résultats proclamés à l’UNESCO le 21 mars 2006 (Journée internationale de lutte contre les discriminations).

- Thème : La rencontre des différences et la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et toutes les discriminations et exclusions. Écrire une nouvelle, un récit sur le sujet suivant :

« Mon ami, mon voisin, l’Autre ;
français ou étranger, blanc, rom, noir ou asiatique,
chrétien, juif, musulman, croyant ou non. »

- Règlement :

1/ Au plus tard le 10 octobre 2005, le règlement sera remis aux professeurs concernés qui proposeront à leurs élèves de travailler individuellement le sujet.

2/ Le récit devra comprendre entre 3000 signes (2 pages) et 7500 signes (5 pages), espaces compris. Aucun texte manuscrit ne sera accepté.

3/ L’élève indiquera ses nom, prénom, adresse personnelle, lycée et classe en tête de la première page.

4/ Chaque professeur sélectionnera la meilleure copie et l’adressera au plus tard le mardi 31 janvier 2006 à :

Monsieur Jean-Marie Touratier
Délégué académique aux arts et à la culture
Rectorat de Paris
94 avenue Gambetta
75984 Paris cedex 20

qui la transmettra au jury.

5/ Le jury, composé d’écrivains et d’enseignants, et présidé par Mme Soizik Moreau, professeur de lettres honoraire, adjointe au Maire du XIe ardt de Paris, chargée de la culture, choisira les trois meilleures copies, puis le 1er Prix.

6/ La proclamation officielle des résultats et la remise des prix, par M. le Recteur de l’Académie de Paris, auront lieu à l’UNESCO le 21 mars en fin d’après-midi.

7/ Les auteurs des trois meilleurs textes se verront offrir un abonnement d’un an à la revue de leur choix. Le premier prix recevra en outre un cadeau surprise.

8/ Les décisions du Jury sont sans appel et ne peuvent donner lieu à réclamations.

9/ Les textes ne seront pas retournés et restent la propriété de l’Académie de Paris mais ils ne pourront être utilisés sans l’accord de leur auteur.