6e édition de la Semaine anticoloniale (18-27 février 2011)

La 6e édition de la Semaine anticoloniale se tient du 18 au 27 février 2011.

Cette Semaine anticoloniale est à la fois un vaste forum de discussion et un moment d’initiatives concrètes, politiques et culturelles. Elle vise à fédérer tous ceux pour qui l’anticolonialisme n’est pas seulement une commémoration de quelques grands événements mais aussi la mémoire vivante des luttes d’hier et d’aujourd’hui. Frantz Fanon, Medhi Ben Barka, Gandhi, Thomas Sankara, Bolivar, Toussaint Louverture, Lumumba et tant d’autres ne sont pas des reliques du passé mais des références présentes.

Cette année, la révolution démocratique arabe fait de la Semaine un moment exceptionnel. De Tunis au Caire, une deuxième décolonisation a commencé, celle prise en mains par les peuples victimes des dictatures liées aux intérêts du nouvel ordre colonial. Les peuples arabes sont en train de donner une expression concrète et positive à la sortie du colonialisme. Nous nous en réjouissons et nous ferons de la manifestation du 26 février, point d’orgue de la semaine, une manifestation de solidarité avec les peuples de cette région et une dénonciation de la politique étrangère néo-conservatrice du gouvernement Sarkozy.

Obtenez le programme complet de la semaine anticoloniale en cliquant ici.

En particulier ne ratez pas:

La soirée d’inauguration de la semaine anticoloniale le vendredi 18 février à partir de 18 h sous la coupole Oscar Niemeyer au siège du PCF, Place du colonel Fabien en présence d’Henry Alleg, Gus Massiah, de Gilles Manceron, le représentant de la Palestine à l’Unesco, des porte-parole tamouls, kurdes, boliviens, tunisiens, égyptiens, irlandais.. avec des archives audiovisuelles inédites sur la question coloniale. La soirée est précédeé d’un colloque sur le thème “Entre lutte et négociation ; comment sortir du colonialisme?”

Le samedi 19 et le dimanche 20 février aura lieu le premier Salon anticolonial à la Bellevilloise (19 rue Boyer, 75020) avec des conférences-débats, des dizaines de stands, la remise des Prix du livre anticolonial, le Prix du colon de l’année et de la Françafrique. Vous pouvez voter pour les nominés de ce prix en cliquant ici et venir participer au spectacle de la remise des prix mis en scène par des comédiens.