P u b l i c a t i o n s

EN LIBRAIRIE DEPUIS LE 24 JANVIER

sous la direction de

Stéphanie Laithier et Vincent Vilmain

L'histoire des minorités est-elle une histoire marginale?

Préface d'Esther Benbassa

Des cultures et des dieux
Voici un livre qui va au-delà des préjugés et tente de répondre aux problèmes soulevés par la diversité, sans céder à la facilité.

Au moment où, en France, on songe à introduire la diversité dans le préambule de la Constitution, cet ouvrage définit clairement les enjeux de la question minoritaire. Qu’est-ce qu’une minorité selon les époques et les contextes politiques ? Quelles sont les dynamiques qui guident les rapports des minorités à la majorité ou des minorités entre elles ?

Certains groupes minoritaires revendiquent aujourd'hui légitimement leur appartenance à l'Histoire. Noirs, Arabo-musulmans, Turcs, Juifs, gays, lesbiennes et bien d’autres tentent de percer la cloison de la mémoire collective de la Nation pour y prendre leur place.

Toutefois, entre souci de visibilité et tendance à la victimisation, leur attitude reste ambiguë. S'agit-il pour les minorités de s'intégrer à l'histoire majoritaire ou bien de développer une histoire qui leur soit propre? L’Histoire est en effet parfois considérée comme un instrument de domination au service de la majorité, sentiment qui favorise l'émergence de mémoires minoritaires tant émancipatrices qu'exclusives.

Confronté à ce conflit, ce livre contribue à restituer à l'Histoire son ambition intégratrice et fédératrice dans un contexte propice aux guerres des mémoires. Il touche indéniablement, mais dans le cadre d'une approche distanciée, aux questions identitaires si prégnantes de ce début de XXIe siècle.

Il est le fruit de la réflexion de jeunes étudiants-chercheurs européens et américains, et non moins citoyens responsables, dirigés par deux d’entre eux, Stéphanie Laithier et Vincent Vilmain, brillants agrégés d'histoire.

 

326 pages, 19 €.

Presses de l'Université Paris-Sorbonne

Collection "Cahiers Alberto Benveniste"

 

Pour acheter l'ouvrage sur Amazon.fr, cliquer ici.

Pour acheter l'ouvrage sur Fnac.com, cliquer ici.

 


Des cultures et des dieux

EN LIBRAIRIE DEPUIS LE 19 SEPTEMBRE 2007:

Des cultures et des dieux

Repères pour une transmission du fait religieux

Attentats du 11 septembre 2001, « choc des civilisations », revendications communautaristes, appétits nouveaux de spiritualité... Face à cette explosion de phénomènes et de discours, les Français, tantôt anticléricaux, tantôt peu ou mal formés à la culture religieuse, se sentent parfois désorientés. Ce livre leur fournira certaines des clés qui leur manquent.

Judaïsme, christianisme et islam s’y taillent une part importante parce qu’ils ont marqué l’histoire de l’Europe. Mais traditions d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique et nouveaux mouvements religieux sont aussi abordés. Outre leur intérêt intrinsèque, notre passé colonial, les grandes migrations de l’ère contemporaine, la diffusion en Occident des sagesses orientales l’imposaient.

Ni apologétique ni dépréciateur, ne cultivant ni l’irénisme ni le goût du sensationnel, ce travail d’équipe conçu et conduit par Jean-Christophe Attias et Esther Benbassa se veut non confessionnel et distancié. Il porte une attention particulière aux phénomènes de contact, de conflit, mais aussi d’imprégnation mutuelle entre religions différentes, sans oublier l’histoire des laïcités et les processus de sécularisation.

L’étude dépassionnée des faits religieux est une fenêtre privilégiée sur la diversité des cultures. Elle est en même temps une invite au dialogue et à la compréhension réciproque. Simples curieux, parents, enseignants, étudiants, lycéens, jeunes et moins jeunes sauront faire de ce livre l’usage qui leur convient. Puisse-t-il devenir entre leurs mains un modeste mais efficace outil de liberté.

Esther Benbassa et Jean-Christophe Attias sont directeurs d’études à la Section des sciences religieuses de l’École pratique des hautes études. Auteurs de nombreux ouvrages devenus des classiques, ils sont aussi des intellectuels présents dans le débat public. Leur engagement citoyen leur a valu, en 2007, le Prix Françoise Seligmann contre le racisme, l’injustice et l’intolérance.

 

Avec des contributions de Jean-Christophe ATTIAS, Esther BENBASSA, Patrick CABANEL, Jean-François COLOSIMO, Hélène DÉCIS-LARTIGAU, Martine DULAEY, Jean DURING, Mireille ESTIVALÈZES, Ève FEUILLEBOIS, Frédéric GUGELOT, Louis HOURMANT, Odile JOURNET, Frédéric LAUGRAND, Pierre LORY, Anne-Marie LOSONCZY, Paul MAGNIN, Patrick MENGET, Sabrina MERVIN, Timour MUHIDINE, Silvia NAEF, Lionel OBADIA, Denis PELLETIER, Olivier ROY, Oissila SAAIDIA, Isabelle SAINT-MARTIN), Heidi TOELLE, Nancy VENEL et Éric VINSON.

452 pages, plus de 80 illustrations, 32 €.

 

Pour lire l'avant-propos, cliquer ici

Pour lire les premières rencensions parues, cliquer ici